mtlvet_banner_1_mai_2017

La petite bête ne mange jamais la grosse !

Comme chaque printemps, toute l’équipe du réseau MTLVET vous met la puce à l’oreille : attention aux petites bêtes ! En effet, Pitou et Minou sont prêts à flâner dans les rues, dans les parcs, et le moindre coin de verdure devient un terrain de jeu agréable après cet hiver interminable. Mais prenez garde, le parasite guette… Le printemps, c’est le mois de la prévention contre toutes ces petites bêtes aux dents longues !

Un parasite, ça rampe, ça s’agrippe, ça ronge, ça démange et ça gratouille.

Si la puce est bien connue, elle est de celle qu’il faut combattre le plus tôt possible. En effet, Pitou et Minou n’auront très vite plus un poil sur la tête si Madame puce s’installe sur leur dos pour la saison. Heureusement les traitements sont faciles et les produits abordables !

Pitou ou Minou se gratouille l’oreille sans cesse, il est peut-être temps de vérifier s’il n’a pas eu la gentillesse d’héberger une ou plusieurs mites d’oreille. Et si vraiment ils sont généreux, il pourrait aussi bien transporter gratuitement l’autre mite, celle de la gale. Celle-ci a tendance à provoquer des infections cutanées très désagréables. Si la mite est à prendre « avec des pincettes », elle nécessite aussi un traitement efficace.

La tique, elle, est attachante. Cachée dans les hautes herbes, il ne lui faudra que quelques secondes pour s’agripper à votre animal et lui sucer le sang. Si la tique est infectée par la maladie de Lyme, elle pourrait la transmettre à votre compagnon à quatre pattes. Cette maladie grave est souvent difficile à diagnostiquer, alors n’hésitez pas à vérifier le pelage de votre animal après chaque balade et si vous y trouver un petit vampire, munissez-vous de gants et de votre kit anti-tique pour vous en débarrasser.

Les parasites que l’on voit et les autres

Contrairement aux puces, aux mites et aux tiques (parasites externes) et vite repérables, d’autres, invisibles (parasites internes) vivent bien au chaud dans le corps de votre fidèle compagnon. Pour ceux-ci, il faut être vigilant, avoir l’œil.

Dans la famille des invisibles, le ver du cœur (dirofilarios) est plutôt discret et néanmoins très dangereux. Déposé avec précaution par notre « ami » le moustique à l’état de larve lorsque celui-ci se nourrit du sang de votre compagnon, il va se développer en quelques mois pour finalement s’installer dans les organes vitaux de votre animal et provoquer des problèmes cardiaques conséquents.

Dans cette même famille des invisibles, on retrouve les vers intestinaux. De toutes les formes (ronds, crochet, plats, etc.), ils sont difficiles à diagnostiquer sans un test des selles. Néanmoins, si votre animal fait preuve d’obstination en se frottant l’arrière-train sur le sol, il se pourrait que ces petites bêtes rampantes soient déjà bien installées ! Ils peuvent créer des vomissements, des diarrhées ou encore une perte de poids conséquente.

N’hésitez pas à nous contacter dès les premiers beaux jours afin de tout savoir sur les traitements préventifs, les vaccins, le kit anti-tique, afin de profiter pleinement du printemps. Et n’oubliez pas, ce n’est pas la petite bête qui mangera la grosse !